Fraudes aux moyens de paiement

En 2016, les fraudes aux moyens de paiement scripturaux (carte bancaire, virement, chèque, …) se sont montées à un total de…

En 2016, les fraudes aux moyens de paiement scripturaux (carte bancaire, virement, chèque, …) se sont montées à un total de 800 millions d’euros, la moitié de ces fraudes concernant la carte bancaire.

Quelques conseils utiles :
De manière générale :

  • Ne laissez pas votre carte à portée de vue.
  • Votre code secret vous est strictement personnel et confidentiel.
  • Ne le confiez à personne. Ne le tapez pas sur le combiné si on vous le demande par téléphone. N’inscrivez jamais votre code sur un papier. Si vous avez des difficultés à vous rappeler votre code, placez-le à part (dans une poche et votre carte dans celle d’un autre vêtement).
  • Aucun service officiel ni votre banque ne sont habilités à vous demander votre code confidentiel.
  • Récupérez vos tickets de retrait et d’achat.

Auprès d’un distributeur de billets

  • Avant l’insertion de votre carte dans le lecteur ad hoc, vérifiez que la console de celui-ci ne présente pas de modifications suspectes, susceptibles de bloquer votre carte.
  • Lorsque vous retirez de l’argent auprès d’un distributeur automatique de billets, ne vous laissez pas distraire par un ou plusieurs individus qui attendent derrière vous : soyez très vigilants !
  • En cas de difficulté avec le distributeur, méfiez-vous des personnes vous proposant leur aide. Ne reformulez jamais votre code secret devant elles et surtout ne leur donnez pas ce code.
  • Si votre carte est « avalée » par le distributeur, patientez quelques instants pour être sûr qu’elle ne ressort pas, puis, signalez-le immédiatement à votre établissement bancaire. Ayez avec vous le numéro de téléphone du centre d’opposition des cartes bancaires.
  • Ne conservez pas votre code secret dans la pochette de votre carte bancaire

En cas de perte ou de vol

  • Faites immédiatement une déclaration auprès du centre d’opposition des cartes bancaires
  • En cas de vol, portez plainte au commissariat de police ou à la brigade de gendarmerie le plus proche.

En cas de débits injustifiés

  • Vérifiez vos relevés bancaires et contestez rapidement (par téléphone puis confirmation écrite) un débit injustifié auprès de votre banque.
  • Faites opposition sur votre carte pour utilisation frauduleuse.

Et pour encore plus de conseils et d’informations pratiques, rendez-vous sur : http://www.interieur.gouv.fr/A-votre-service/Ma-securite/Conseils-pratiques

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *